Les Personnages


Stépan Verkhovenski, « libéral-idéaliste », membre d’un Club où l’on discute de l’âme russe, des réformes politiques, et de l’art, en buvant et jouant aux cartes. Il voulait être professeur d’université et poète, il est devenu un précepteur quinquagénaire et un homme entretenu. Il finira mort d’épuisement, attendant un bateau qui ne viendra jamais, dans une petite auberge sur la route où il avait tenté de fuir sa condition baluchon sur l’épaule.

Varvara Stavroguine, riche veuve de cinquante printemps. Elle entretient une « amitié classique » depuis vingt ans avec Stépane, qu’elle avait embauché pour éduquer son fils. Elle perdra les deux hommes de sa vie qu’elle avait essayé de garder coûte que coûte sous sa coupe si ce n’est sous ses ordres : Stépane et son fils unique Nikolaï.

Nikolaï Stavroguine, le fils de Varvara et l’élève de Stépane. Ses comportements déroutants provoquent le scandale dans les différents milieux où il circule, des bas-fonds de Saint-Pétersbourg au salon du Gouverneur. Amant trompeur, éminence grise d’un groupe d’action politique, fou maladif ; il prend tour à tour le visage énigmatique que lui prête ceux qui le côtoie. Il répondra de ce qu’il est dans une terrible confession avant de se pendre.

Piotr Verkhovenski, ami de Stavroguine, et fils délaissé de Stépane, activiste nihiliste radical. Infiltré dans toutes les couches de la société, il cherche par tous les moyens à s’assurer d’une influence. Il entraînera des hommes dans le crime et prendra la fuite.

Kirilov, ingénieur, philosophe à ses heures, il se logera une balle dans la tête pour se prouver et prouver au monde qu’il est le nouvel «homme-dieu» qui n’a pas peur de la mort.

Chigaliov, Erkel, Liamchine, Lipoutine, Virguinsky
, petits fonctionnaires, employés des postes, étudiants, techniciens, sous-officiers… : ils sont les membres de la société secrète.
Ils forment le groupe d’action politique sous le contrôle probable de Piotr (à moins que ce soit d’un autre ?). Certains tremperont les mains dans le sang d’un des leurs, jugé par eux « traître » à la cause commune.

Chatov, étudiant, typographe, ancien militant, il paiera de sa vie son désir d’indépendance.

Maria Chatov, femme de Chatov séduite par Nikolaï. Elle reviendra, abandonnée et enceinte, mourir en couches chez l’homme qu’elle avait quitté.

Maria Lebiadkine, femme folle et épouse cachée et dérisoire de Nikolaï, et son frère
Lébiadkine, bouffon, Falstaff, et maître chanteur sans pouvoir de son propre beau-frère.
Ils finiront tous deux égorgés sur des mobiles douteux par Fedka le Bagnard, en service plus ou moins commandé.

Lisavéta Drosdov, jeune fille de bonne famille à marier. Entourée de prétendants elle est finalement séduite à son tour par l’auréole de mystères qui entoure la figure de Stavroguine. Elle sera lapidée par la foule, avec son chevalier servant Mavriki Nikolaïevitch, pour avoir voulu cerner d’un peu trop près un de ces mystères.

Les époux von Lembke, Julia et Andreï gouverneurs de la Province. Captifs de leurs rêveries puériles ou littéraires, pris aux pièges de leur désir de reconnaissance sociale, incapables d’anticiper les situations ou de deviner les intentions réelles de ceux qui les flattent, ils finiront ridicules  et impuissants, seuls face au désastre.


personnages100




Les réactions

Avatar Gabby

Please, please, stop this nnssenoe. No machine ever has been able to have an energy output greater than its input; in fact, nearly every one of them has a much smaller output than its input.There have been a lot of people saying they have found a way to do it, but it always have ended the same way: they were getting the energy from somewhere else, or there was some kind of trick that made it worthless. Sometimes, they weren't even aware of that fact. In the case of the magnetic generator, nobody has been able to use one of them for any real world use for a long time, because it draws its energy from an internal battery, so when the battery gets finally wasted, it stops working. Or, being a homemade thing, it breaks.It would be really cool to get one of these working, and its inventor would get very rich and famous. Specially if it were such a simple thing to build at home as the magnetic generator is. It would be unavoidable, everyone would get one pretty quickly. Never happened. Guess why.It's not a social issue, not an economic issue, not a political issue, nor a technical one. The thing that forbids it is one of the most stablished and unavoidable laws of Physics: the Second Law of Thermodynamics. A law that is founded in very solid mathematical, logical and experimental basis. Saying that you have a machine that gives you more energy than you give it is more or less like saying that you have a way to put 2 marbles with another 2 marbles on a table, and it gives you 10 marbles. No way you put it, it's a trick, or it simply doesn't work.

Le 09-02-2013 à 13:58:14

Avatar Lehlohonolo

Sauf erreur, il est fait re9fe9rence e0 salniger e0 chaque sortie d'un nouveau livre de Florian Zeller (je me souviens que c'e9tait le cas pour son premier: c'e9tait d'ailleurs Eric Neuhoff qui avait e9crit l'article, et c'est un grand fan bien connu de Salinger; e0 de9faut de pouvoir lire du Salinger contemporain, on le cherche et le trouve un peu partout chez d'autres e9crivains ).Enfin, cela faisait un moment que je n'avais pas tape9 Salinger dans Google: je me rappelle de la premie8re fois of9 je le fais, c'e9tait il y a peut-eatre six ans. A l'e9poque, c'est e0 peine si son nom e9tait ne serait-ce que mentionne9 sur une page web frane7aise. Je vois de9sormais qu'il existe meame des forums: j'en suis heureuse, mais j'ai ainsi l'impression de le perdre un peu, et puis c'est si e9trange d'entendre parler de lui en frane7ais.Je ne comprends que lorsqu'on en parle en anglais Bonne nuit

Le 10-02-2013 à 08:15:52

Avatar ongfvmvojpk

IPSq3i cwllhdabarzf

Le 12-02-2013 à 11:07:34

Réagir


CAPTCHA